Affichage des résultats 1 à 12 sur 12
  1. #1
    Noob
    Inscription
    septembre 2018
    Localisation
    Suede
    Messages
    3

    Par défaut Boiler Room trollthread

    Publicité


  2. #2
    Noob
    Inscription
    septembre 2018
    Localisation
    Suede
    Messages
    3

    Par défaut Re : Boiler Room trollthread




  3. #3
    Noob
    Inscription
    septembre 2018
    Localisation
    Suede
    Messages
    3

    Par défaut Re : Boiler Room trollthread

    Assis sur la mine d'Orrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr


  4. #4
    Noob
    Inscription
    octobre 2018
    Localisation
    Montreal
    Messages
    1

    Par défaut Re : Boiler Room trollthread

    https://www.ledevoir.com/politique/quebec/529472/pichet

    Devant les conclusions « préoccupantes » d’un rapport préliminaire sur la situation au sein du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a recommandé lundi la destitution du chef Philippe Pichet.

    Il s’est tourné vers la mairesse Valérie Plante et le conseil municipal pour obtenir leur « avis » sur le sort qui doit être réservé au chef Pichet, en conformité avec la procédure prévue par la Loi sur la police.


    Dans une déclaration écrite, la mairesse Plante a dit souhaiter attendre le passage de Philippe Pichet devant la Commission de la sécurité publique, « au cours des prochains jours », avant de sceller son sort.


    « Au terme de ce processus, un avis sera formulé par les instances de la Ville de Montréal. Cet avis alimentera la réflexion du ministre concernant la possibilité de recommander au gouvernement du Québec la destitution de Philippe Pichet », a-t-elle annoncé.

    Il est clair que ces travaux doivent se poursuivre bien au-delà du mandat d’une année qui m’a été confié— Martin Prud’homme, administrateur provisoire du SPVM

    La lecture du rapport préliminaire de l’administrateur provisoire du SPVM, Martin Prud’homme, laisse cependant peu de doutes sur l’avenir de Philippe Pichet à la tête du corps de police. Dès les premières pages du document, M. Prud’homme souligne « l’envergure » des travaux qui doivent encore être réalisés au sein du corps de police.

    « Le défi est ambitieux et puisqu’il doit conduire à un changement de culture au sein de l’organisation, il est clair que ces travaux doivent se poursuivre bien au-delà du mandat d’une année qui m’a été confié », écrit-il.


    Le plan Pichet écorché


    Il critique sans détour le Plan d’action pour rassurer et améliorer le lien de confiance des citoyens envers le SPVM qu’a présenté Philippe Pichet en avril 2017, dans la foulée de révélations et d’allégations concernant l’écoute de journalistes et la fabrication de preuves au sein du service de police.

    « Plusieurs éléments-clés au coeur du plan d’action […] n’ont pas été [mis] en oeuvre », est-il écrit.
    De façon plus large, en 2017, la direction du SPVM a opéré « peu de changements d’importance » au sein du corps de police, et ce, « malgré la connaissance des problématiques liées à la Division des affaires internes ».
    « En outre, écrit Martin Prud’homme, aucune action concernant le climat n’avait été mise en oeuvre. Malheureusement, ce retard à prendre concrètement la situation en main a laissé des traces dans l’organisation ».

    Au nombre de ces « traces », il note l’appréhension des membres à s’exprimer ouvertement, la crainte de représailles et la présence d’un climat « fort négatif, voire malsain ».


    Philippe Pichet a été suspendu de ses fonctions le 6 décembre 2017, au moment de la publication d’un rapport de Michel Bouchard, chargé de faire la lumière sur la situation prévalant dans la Division des enquêtes internes du SPVM.


    Le chef Pichet s’est depuis adressé aux tribunaux pour contester sa suspension.


    Des révélations embarrassantes


    Dans son rapport, Michel Bouchard a mis au jour un système « parallèle » de traitement des dossiers, qui envoyait des cas embarrassants ou des allégations criminelles ciblant des policiers sur la voie de garage. Il a par exemple rapporté le témoignage d’un ancien enquêteur, qui prétendait qu’une plainte pour inconduite sexuelle visant un policier avait été écartée parce qu’il devait être promu commandant.

    Entre 2010 et 2017, « ce sont plusieurs dizaines d’allégations criminelles contre des policiers du Service qui n’ont jamais été rapportées au ministère de la Sécurité publique », note d’ailleurs le rapport de Martin Prud’homme.

    Dans l’espoir de « reprendre en charge les enquêtes internes » — actuellement confiées à une équipe mixte codirigée par le Bureau des enquêtes indépendantes —, le chef Prud’homme s’enorgueillit d’avoir instauré l’obligation de consulter le Directeur des poursuites criminelles et pénales et d’informer le ministère de la Sécurité publique lorsque la division traite une allégation criminelle.


    Il se félicite aussi d’avoir « simplifié » et « équilibré » la structure de direction du SPVM, composée de 115 cadres à son arrivée.

    « Les autorités devront faire preuve d’une extrême prudence dans le choix de tout chef de police », suggère enfin Martin Prud’homme.
    « Il faut éliminer toute possibilité que la situation qui a malheureusement prévalu au sein de l’organisation et qui a atteint grandement à sa crédibilité et à sa réputation puisse se reproduire. »


  5. #5
    Noob
    Inscription
    octobre 2018
    Localisation
    URSS
    Messages
    1

    Par défaut Re : Boiler Room trollthread

    Quelque chose de pourri au royaume du SPVM

    Récapitulons... D'anciens policiers prétendent que la police de Montréal lance des enquêtes sans fondement sur ses membres.

    Ils allèguent qu'elle fabrique de la preuve pour faire taire les employés indésirables.

    Ils soutiennent que la division des affaires internes détruit la réputation de policiers dans le but de protéger l'organisation.
    Bref, ces anciens policiers prétendent que la corruption gangrène le SPVM... et le ministre de la Sécurité publique laisse le chef du service de police décider lui-même de la réponse à donner à cette grave accusation!

    C'est surréaliste. Et ce l'est plus encore quand on s'attarde à ce que M. Pichet a justement décidé de faire à la suite du reportage troublant de J.E. diffusé mardi : il a téléphoné à son homologue de la Sûreté du Québec pour qu'il examine les trois histoires mettant en cause la division des affaires internes du SPVM.

    Dit autrement, Philippe Pichet a demandé à la police d'enquêter sur la police qui enquête sur la police... parce qu'il y aurait de la corruption dans la police.

    ***
    Comment le ministre Martin Coiteux peut-il se dire «rassuré» par l'intervention précipitée du chef de police?
    Les indices qui laissent croire qu'il y a quelque chose de pourri au royaume du SPVM sont de plus en plus nombreux. Les révélations de TVA ne font qu'allonger une liste déjà longue.

    Trois anciens policiers témoignent en effet à visière levée, relatant des cas de corruption et de fabrication de preuve qu'ils auraient vus ou dont ils disent avoir été victimes. Un quatrième en rajoute, anonymement. Et un cinquième, irréprochable jusqu'à preuve du contraire, l'a fait à son tour au micro de Paul Arcand, hier matin.

    Ces révélations ne sont pas prouvées, bien sûr. N'empêche, elles racontent à peu près toutes la même chose : certains membres du SPVM auraient recours aux pouvoirs et aux moyens d'enquête de la police... pour neutraliser et faire taire ceux qui dérangent à l'interne.
    Une accusation grave qui s'ajoute à toutes ces histoires récentes : la trahison d'Ian Davidson, l'affaire Benoît Roberge, le vol des documents du commandant Vilcéus, les fréquentations de l'enquêteur Philippe Paul, etc.

    Il n'y a pas de doute que la SQ ait l'expertise et l'indépendance nécessaires pour enquêter sur le SPVM. Et il n'y a rien qui l'empêche de fouiller en particulier les trois cas révélés mardi soir, surtout si elle est épaulée par le DPCP et le Commissaire à la déontologie policière, comme l'a décidé Martin Coiteux.

    Mais le problème, justement, ne se limite pas à ces trois cas douteux.
    Le véritable problème, c'est l'accumulation d'une dizaine de cas préoccupants en moins de cinq ans qui montrent que le SPVM n'a pas autant besoin de quelques enquêtes ciblées que d'un ménage en profondeur.
    ***
    D'évidence, la Sûreté du Québec ne peut pas être mandatée pour passer le SPVM au peigne fin. Ce travail doit être mené par un tiers indépendant.
    Certains, comme le PQ, proposent le Bureau des enquêtes indépendantes, qui pourrait en effet bénéficier d'un mandat extraordinaire. Mais soyons honnêtes, même avec toute la volonté du monde, cette nouvelle entité n'a ni les ressources ni l'expertise pour accomplir un tel travail rapidement.
    D'autres suggèrent une enquête publique, comme la commission Poitras qui avait passé la SQ au rayon X à la fin des années 90. L'idée n'est pas à écarter, mais on peut se demander si le recours à l'équivalent d'une bombe nucléaire est indiqué - pour l'instant - alors que les preuves de corruption se font encore timides.

    Entre les deux, il existe une voie mitoyenne : l'enquête administrative menée par un émissaire du gouvernement auquel se grefferait une équipe d'enquêteurs chevronnés.

    Cette idée, que nous proposions en novembre dernier, semble plus indiquée que jamais à la lumière des nouvelles révélations.
    Le gouvernement pourrait envoyer un mandataire au quartier général de la police comme il l'a fait à la prison d'Orsainville en 2014. L'ancien sous-ministre Michel Bouchard avait alors fait rapport sur les erreurs et le laxisme qui avaient permis une évasion par hélicoptère.

    Dans le cas du SPVM, l'émissaire pourrait s'attarder au professionnalisme du travail policier, notamment à la division des affaires internes. Il pourrait dresser un inventaire des enquêtes et des techniques utilisées. Il pourrait se pencher sur la rigueur des déclarations sous serment, l'utilisation des fouilles intrusives et les raisons qui poussent l'organisation à déclencher des enquêtes internes. Il pourrait aussi analyser la gestion déficiente des preuves et des sources par le SPVM, et il ferait ultimement rapport tant au gouvernement qu'au grand public.
    À la lumière des révélations rendues publiques jusqu'ici, l'envoi d'un émissaire aurait le potentiel de mettre le doigt sur ce qui ne tourne pas rond au service de police et ainsi, souhaitons-le, le ramener sur le droit chemin.

    «À la lumière des révélations qui s'accumulent, Québec aurait intérêt à nommer un émissaire pour effectuer une enquête administrative sur la police de Montréal.»

  6. #6
    Bannis Méchant -=grrrr=-Noob
    Inscription
    octobre 2018
    Localisation
    mmmmmm
    Messages
    19

    Par défaut Re : Boiler Room trollthread

    . bbbbnjnnnnnnnnnn

  7. #7
    Bannis Méchant -=grrrr=-Noob
    Inscription
    octobre 2018
    Localisation
    ouuuuuuuuu
    Messages
    22

    Par défaut Re : Boiler Room trollthread


  8. #8
    Noob
    Inscription
    octobre 2018
    Localisation
    LaLaLand
    Messages
    24

    Par défaut Re : Boiler Room trollthread

    ghjbcftg

  9. #9
    Noob
    Inscription
    octobre 2018
    Localisation
    LaLaLand
    Messages
    24

    Par défaut Re : Boiler Room trollthread

    jmdkddkdkd

  10. #10
    Noob
    Inscription
    octobre 2018
    Localisation
    Drummondville
    Messages
    11

    Par défaut Re : Boiler Room trollthread


  11. #11
    Prospect
    Inscription
    octobre 2018
    Localisation
    qpqpqp
    Messages
    27

    Par défaut Re : Boiler Room trollthread

    siskssk000191


  12. #12
    Noob
    Inscription
    novembre 2018
    Localisation
    Loser sale du cazzz
    Messages
    6

    Par défaut Re : Boiler Room trollthread

    Publicité

    LIVE FROM THE STRIP



    CECI EST UN TEXT LUDIQUE DE FICTION POUR LES ERUDIES DU POKER TOUTE RESSEMBLANCE AVEC DES PERSONNAGES REELS NEST QUUNE COINCIDENCE

    la minceur est ce que c'est synonyme d'être en bonne santé?
    non la preuve le gros porc a 'poker fill' diabète type 2 sur le IF est en mauvaise santé
    aille il y a 2 ans les gars se faisaient des petits groupes sur la diète keto entre 2 spags bolognais
    là les gars sont rendus sur le IF
    une vrai bande de femmes changent de régime à chaque semaine
    le next step c'est weight watcher
    quand t'es pas un petit criss de petit homme de 5 pieds huit on s'en caliss de manger le whopper king
    BTW, la croquette sur le top du whopper c'est la cock a 'poker fill'
    cest pour ca que les gars le considère comme le gros épais de la gang pis l'invite au hockey ils lui pissent dans la raie a tour de rôle
    moi too si les gars s'amusaient a me pisser dans la raie je marcherais le nez en l'air de même pour compenser que je suis la bitch de service
    petit criss dasian aucune génétique ca lui a toute pris ressembler a un caucasien
    encore ajd il est insecure ca lui donne un kick denculer les blancs au passage
    c hot en criss de dumper ses compagnies dans le jeu pour faire partie de la gang
    quand tas une ptite bitte et que tout le monde pense que t'es un caliss d'homo dans le milieu du poker doit etre dur de s'endormir le soir
    le gars fait comme si de rien etait doit encore du cash a tout le monde caliss de grosse pouriture sale
    aille le gars il a meme pas clutcher avec la notaire la fille veut se faire fourrer le gars tellement béta une vrai criss de tentouse il la repoussé
    la ptite criss de croupiere 'the slut' asiatique lui shoot des messages obscènes le gars est fier il raconte ça a tout le monde il est meme pas capable de la fourrer
    pas pour rien qu'il a jamais eu de femme ni d'enfant encore grosse tabarnak de pétoche
    t'as tu bien compris dans ta petite criss de tête le gros tabarnak?
    c'est tu clair dans ta caliss de tête mon gros tabarnak de gros porc de caliss de tabarnak?
    vas y emprunter du cash a l'osti d'asian le nez en l'air t'as aucune crédibilité dans la société t'es un joueur pathologique gagnant perdant on sen caliss
    ya pas daffaires de poker pro criss de mongole
    le monde fallback sur le poker quand ils ont failer leur vie in real life comme une compagnie d'entrainement pas un caliss de client cpour ca t'es dans le poker
    t'es pas un poker pro tabarnak t'es juste un criss de gros loser sans education cpour ca ton ego est demesure le criss de rat dasiatique a marde
    le pompier ye toujours sur lassurance emploi parce que ya une genetique de loser
    lote vie chez ses parents ye ou le succes dans votre gang de charognards sales?
    nul part t'as même pas le droit de frequenter un gars de mon calibre social dans la vie de tous les jours vous êtes une bande de petites criss de sous merdes
    CEST MOE LE MAN IN CHARGE LE REAL ALPHA MALE POOWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWW TAK TAK TAK TAK MA GANG DE CALISS DE RATSSSSS SALEEESSSS

Discussions similaires

  1. BitCoin trollthread
    By Illmath in forum Monnaie électronique (Bitcoin, Litecoin, etc)
    Réponses: 10798
    Dernier message: Aujourd'hui, 08h31
  2. #BAT TrollThread
    By Soltantgris in forum Monnaie électronique (Bitcoin, Litecoin, etc)
    Réponses: 49
    Dernier message: 27/06/2017, 13h55
  3. BlackCoin trollthread
    By Soltantgris in forum Monnaie électronique (Bitcoin, Litecoin, etc)
    Réponses: 349
    Dernier message: 02/06/2014, 22h24
  4. Boiler Room - Le Clan Des Millionnaires
    By AAProvostAA in forum Pas de poker ICI
    Réponses: 8
    Dernier message: 20/06/2009, 09h51
  5. PT3 - Changer de room
    By Chaucerob in forum Informatique - Sécurité, Équipement, Logiciel
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/04/2009, 18h31

Tags for this Thread

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •