Page 2 sur 32 PremièrePremière 123456789101112 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 40 sur 625
  1. #21
    Vétéran
    Avatar de Gombro
    Inscription
    août 2011
    Localisation
    Doucherville
    Messages
    1 942

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Publicité

    Citation Envoyé par Antoinepl Voir le message
    On a surement pas la même définition de ce qui est quétaine. Pour moi les chicklets et la plupart des romans policiers sont quétaines. ''Les Misérables'' c'est un masterpiece autant au niveau du style (qui est incroyablement riche) que de l'histoire (qui était un peu pamphlétaire en son temps et qui reste d'actualité à plusieurs égards même après 200 ans). Les sujets de nature profonde qui y sont traité sont tellement loin du quétaine que je me demande si tu ne fais pas plutôt référence aux adaptations télés qui sont une pâle représentation de l’œuvre authentique. Le livre est tout sauf quétaine selon moi.

    Pour ce qui est de savoir si c'est une lecture prioritaire. Il n'y a de lectures prioritaires que celles qui nous donne a envie de les lire. J'imagine que tu voulais parler d'incontournables et selon moi en littérature francophone ''Les Misérables'' se doit d'être au sommet de n'importe quelle liste qui se respecte.

    J'ai bien aimé ''L'insoutenable légèreté de l'être'' et ''Le rapport de Brodek''. Dans un autre ordre d'idée ''Les piliers de la terre''.

    J'aime bien John Irving aussi.
    Si t'aimes Kundera imo son meilleur c'est La vie est ailleurs. J'adore quand il parle de la jeunesse militaire qui « joue » à être soldat (ils imitent des idéaux stupides et finissent par commettre des atrocités du fait de leur jeunesse qui croit trop facilement toutes les formes d'idéal de progrès, même quand ça implique des massacres).

    Pour les Misérables, je disais quétaine dans le sens que c'est un pamphlet moraliste qui essaie de peindre ce qu'est « un homme bon », le réseau d'influences des bonnes actions qui se partagent et se transmettent, etc. (je sais qu'il y a beaucoup plus que ça dans les Misérables, inquiète-toi pas lol). Globalement c'est quand même une sorte de conte moral à la sauce moderne XIXe siècle, et je trouve que le genre du roman est tellement capable d'aller plus loin que ça (que mettre en scène une morale).

    Imo n'importe quel Kafka ou Dostoïevski vaut tous les romans de Hugo, parce qu'au lieu d'essayer de confirmer ce qu'on sait déjà (il faut être moral, etc.), ils déconstruisent la société. C'est là que ça devient vraiment intéressant.

  2. #22
    Équipe Poker Collectif Samurai
    Avatar de Kidam
    Inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Montréal
    Messages
    16 357

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Gombro Voir le message
    Imo n'importe quel Kafka ou Dostoïevski vaut tous les romans de Hugo, parce qu'au lieu d'essayer de confirmer ce qu'on sait déjà (il faut être moral, etc.), ils déconstruisent la société. C'est là que ça devient vraiment intéressant.
    Dostoïevski ne déconstruit pas la société à mon avis, il questionne la morale (le plus bel exemple est Crime et châtiment). Kafka de son côté peint l'absurdité du monde "moral et social" (bureaucratique) dans lequel on vit.

  3. #23
    Modérateur Samurai Avatar de Gazou007
    Inscription
    février 2007
    Localisation
    Dans un cinéma près de chez vous
    Messages
    10 370

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Antoinepl Voir le message
    ''Les misérables'' est la meilleur œuvre littéraire que j'ai lue. C'est tellement bien écrit et l'histoire est vraiment bien aussi. Avoir lu du Victor Hugo beaucoup d'auteurs apparaissent comme une piquette face à un grand vin.
    Rocket Piquette?
    Mon Blog : www.adviennequejutras.com

    Pour du coaching NL50++, contactez-moi en PM

    [12:34:35] Jeanchris: Doux jesus pas facile faire des pipes et bien ecrire en meme temps...

  4. #24
    Vétéran
    Avatar de Gombro
    Inscription
    août 2011
    Localisation
    Doucherville
    Messages
    1 942

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Kidam Voir le message
    Dostoïevski ne déconstruit pas la société à mon avis, il questionne la morale (le plus bel exemple est Crime et châtiment). Kafka de son côté peint l'absurdité du monde "moral et social" (bureaucratique) dans lequel on vit.
    Je sais pas si ça emmerde les autres de voir une conversation comme celle-là ici, mais bon au pire un thread saver fera l'affaire.

    C'est peut-être juste une question de définir les concepts utilisés à la base, mais Dostoïevski va plus loin que de questionner la morale (c'est sûr que c'est le sujet de Crime et Châtiment, j'dis pas le contraire) : quand je dis déconstruire le monde, c'est au sens large : déconstruction des représentations sociales traditionnelles et de la psychologie réaliste, déconstruction de la conception d'individu, de libre arbitre, etc. Ex: dans Carnets d'un souterrain, le Moi n'est plus un, il est double, le Je cesse d'être une unité cohérente et inaltérable, il y a sans cesse dédoublement de la conscience, le Je agit en même temps qu'il se regarde agir, et au final ça aboutit à une incapacité d'agir, une sorte d'effondrement du narrateur en un paquet d'identités incompatibles (je simplifie).
    Dans les frères Karamazov, il met en opposition les principales entités de la société russe de la fin du XIXe : le clergé (qui représente et défend le libre arbitre), le bourgeois et l'étudiant athées (défend le déterminisme et le matérialisme historique), mais aussi l'idée de transmission familiale et culturelle (c'est une famille euh... un peu dysfonctionnelle). Ces idées là qui structurent la Russie de l'époque entrent en conflit, s'entredéchirent, s'annulent, etc. Ce qui fait qu'au bout du compte, peu importe la manière dont on va formuler notre phrase, imo Dostoïevski déconstruit le monde tel qu'il est accepté par ses contemporains.

    Pour Kafka, ce que j'entendais par décontruction : bien sûr Kafka exprime l'absurdité du monde social et moral, mais ce n'est pas par une « peinture » réaliste du monde dans lequel il vit (Prague au début du XXe siècle n'avait rien à voir avec la Prague de Kafka; en fait il ne nomme jamais la ville), mais par des processus d'inversion, de renversement logique, de transformation des éléments qui ont fondé la société moderne : dans le Procès, l'autorité qui est censée réguler les rapports sociaux, qui est censée nous avoir tirés de notre « état de nature », n'a plus besoin de motif pour punir. Elle n'est plus une autorité rationnelle, professionnelle, etc., la cour de justice se trouve dans un grenier où un juge se met à baiser une accusée presque devant tout le monde sans que personne n'y fasse attention; on n'a jamais l'heure de ses rendez-vous; on ne sait pas de quoi on est accusé; on est exécuté la nuit, presque en secret, dans un genre de terrain vague anonyme et dégueulasse; et surtout on ne demande qu'à subir ce châtiment, on est heureux de le subir. Tout ce qui est censé structurer une société moderne est mis en pièces, renversé, etc. C'est justement par cette déconstruction qu'il exprime l'absurde de l'espace social et moral comme tu le dis.
    Je sais pas si tu comprends ce que j'essaie de dire, mais on est peut-être d'accord au fond.
    Quand je dis déconstruction, faut l'entendre dans le même sens que quand tu dis qu'il « questionne »; la déconstruction est l'outil de ce questionnement.

    Cliff notes :


  5. #25
    Légende
    Inscription
    octobre 2010
    Localisation
    Montréal
    Messages
    5 388

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    L'ensemble de l'oeuvre de Chuck Palahniuk dont Fight Club, Choke etc.

    American Psycho de Bret Easton Ellis. Si tu as pas envie de tuer en lisant se livre là tu es très très peu impressionnable.

    L'ensemble de l'oeuvre de Philip Kindred Dick (curieux personnage) la plupart des ses oeuvres ont été adaptées au cinéma :

    Blade Runner ---> incroyable
    Total Recall
    Confessions d'un Banjo
    Screamers
    Minority Report
    Paycheck
    A scanner Darkly ---> Incroyable
    Next
    The adjustement Bureau
    Etc...

  6. #26
    Samurai
    Avatar de Soltantgris
    Inscription
    juillet 2007
    Localisation
    Chicoutimi
    Messages
    33 945

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Je seconde pour Philip K. Dick.

    Par contre, en SF, l'ultime nut restera toujours pour moi Robert E. Heinlein, lui aussi reprit qqs fois au cinéma. Mais malgré ca fasse 10x je le mentionne dans des threads de ce genre, y'a jamais personne ici qui en a lu un Dommage, c'est une drogue cet écrivain là. PS: Si qq désire en lire un, faites moi sgne, je proposerai un titre en fonction de ce que vous recherchez (et ya qqs titres à éviter, en fait pas mal tout ce qui est récent).
    +++

    Ah pis si quelqu'un sur ce forum s'enligne pour lire Dostoivski, pour l'amour du dé pipé, lisez Le Joueur (ou de quoi du genre, me souvient plus du titre) Tsé ca s'passe autour d'un casino pis toute.
    Z'êtes en train de perdre un peu du temps de votre vie pour lire la signature d'un inconnu des internets

  7. #27
    Équipe Poker Collectif Samurai
    Avatar de Kidam
    Inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Montréal
    Messages
    16 357

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Gombro Voir le message
    Je sais pas si ça emmerde les autres de voir une conversation comme celle-là ici, mais bon au pire un thread saver fera l'affaire.

    C'est peut-être juste une question de définir les concepts utilisés à la base, mais Dostoïevski va plus loin que de questionner la morale (c'est sûr que c'est le sujet de Crime et Châtiment, j'dis pas le contraire) : quand je dis déconstruire le monde, c'est au sens large : déconstruction des représentations sociales traditionnelles et de la psychologie réaliste, déconstruction de la conception d'individu, de libre arbitre, etc. Ex: dans Carnets d'un souterrain, le Moi n'est plus un, il est double, le Je cesse d'être une unité cohérente et inaltérable, il y a sans cesse dédoublement de la conscience, le Je agit en même temps qu'il se regarde agir, et au final ça aboutit à une incapacité d'agir, une sorte d'effondrement du narrateur en un paquet d'identités incompatibles (je simplifie).
    Dans les frères Karamazov, il met en opposition les principales entités de la société russe de la fin du XIXe : le clergé (qui représente et défend le libre arbitre), le bourgeois et l'étudiant athées (défend le déterminisme et le matérialisme historique), mais aussi l'idée de transmission familiale et culturelle (c'est une famille euh... un peu dysfonctionnelle). Ces idées là qui structurent la Russie de l'époque entrent en conflit, s'entredéchirent, s'annulent, etc. Ce qui fait qu'au bout du compte, peu importe la manière dont on va formuler notre phrase, imo Dostoïevski déconstruit le monde tel qu'il est accepté par ses contemporains.

    Pour Kafka, ce que j'entendais par décontruction : bien sûr Kafka exprime l'absurdité du monde social et moral, mais ce n'est pas par une « peinture » réaliste du monde dans lequel il vit (Prague au début du XXe siècle n'avait rien à voir avec la Prague de Kafka; en fait il ne nomme jamais la ville), mais par des processus d'inversion, de renversement logique, de transformation des éléments qui ont fondé la société moderne : dans le Procès, l'autorité qui est censée réguler les rapports sociaux, qui est censée nous avoir tirés de notre « état de nature », n'a plus besoin de motif pour punir. Elle n'est plus une autorité rationnelle, professionnelle, etc., la cour de justice se trouve dans un grenier où un juge se met à baiser une accusée presque devant tout le monde sans que personne n'y fasse attention; on n'a jamais l'heure de ses rendez-vous; on ne sait pas de quoi on est accusé; on est exécuté la nuit, presque en secret, dans un genre de terrain vague anonyme et dégueulasse; et surtout on ne demande qu'à subir ce châtiment, on est heureux de le subir. Tout ce qui est censé structurer une société moderne est mis en pièces, renversé, etc. C'est justement par cette déconstruction qu'il exprime l'absurde de l'espace social et moral comme tu le dis.
    Je sais pas si tu comprends ce que j'essaie de dire, mais on est peut-être d'accord au fond.
    Quand je dis déconstruction, faut l'entendre dans le même sens que quand tu dis qu'il « questionne »; la déconstruction est l'outil de ce questionnement.

    Cliff notes :

    Est-ce que ton nom est en hommage à un certain écrivain polonais?

  8. #28
    Vétéran
    Avatar de Gombro
    Inscription
    août 2011
    Localisation
    Doucherville
    Messages
    1 942

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Kidam Voir le message
    Est-ce que ton nom est en hommage à un certain écrivain polonais?
    You got it. J'pense que t'es la première personne à le deviner (j'ai le même pseudo sur PP).

    Obv il faut ajouter Gombrowicz dans ce thread.

    Ferdydurke
    La pornographie.
    Cosmos.

    Ça, c'est du ownage de l'humanité, ça empêche de dormir tellement c'est sick.

    edit: btw, t'as l'air de tout un lecteur Kidam, t'as des suggestions personnelles?
    Dernière modification par Gombro ; 21/11/2011 à 16h10.

  9. #29
    Équipe Poker Collectif Samurai
    Avatar de Kidam
    Inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Montréal
    Messages
    16 357

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Gombro Voir le message
    You got it. J'pense que t'es la première personne à le deviner (j'ai le même pseudo sur PP).

    Obv il faut ajouter Gombrowicz dans ce thread.

    Ferdydurke
    La pornographie.
    Cosmos.

    Ça, c'est du ownage de l'humanité, ça empêche de dormir tellement c'est sick.

    edit: btw, t'as l'air de tout un lecteur Kidam, t'as des suggestions personnelles?
    Le Journal de Gombrowicz est un des meilleurs livre que j'ai lu dans ma vie.

    Ouais, j'aurais sans doute des centaines de suggestions, ça dépend juste du domaine ou du genre qui t'intéresse.

  10. #30
    Légende
    Inscription
    octobre 2010
    Localisation
    Montréal
    Messages
    5 388

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Si vous voulez une genre de lecture comme ça, je vous conseil très très fortement "Down and Out in Paris and London" de George Orwell (Auteur de 1984). Une très grande leçon de "dedication". Ça m'a inspiré à chaque re-lecture.

    Il veut connaître la vie des "chemineaux" alors il se met dans leur condition et vie à leur manière, c'est juste trop sick.


    EDIT : Des chemineaux c'est des sans-abris

  11. #31
    Équipe Poker Collectif Samurai
    Avatar de Kidam
    Inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Montréal
    Messages
    16 357

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Les deux livres qui m'ont fait aimer la lecture (au Cegep je détestais lire comme ça a pas de sens) c'est L'art du roman de Kundera et Comme un roman de Daniel Pennac (plus léger que Kundera).

    En lisant ces deux livres, vous allez comprendre l'importance de la littérature et avoir des suggestions de lecture pour vos 10 prochaines années!

  12. #32
    Vétéran
    Avatar de Gombro
    Inscription
    août 2011
    Localisation
    Doucherville
    Messages
    1 942

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Kidam Voir le message
    Le Journal de Gombrowicz est un des meilleurs livre que j'ai lu dans ma vie.

    Ouais, j'aurais sans doute des centaines de suggestions, ça dépend juste du domaine ou du genre qui t'intéresse.
    Et tu penses quoi de ses romans?

    Ben en fait j'adore l'esprit du roman d'Europe de l'est (Dostoïevski, Gogol, Kafka, Gombrowicz, Kundera, etc.), si tu vois c'que j'veux dire, l'individu en rupture avec la société, le « froid » social, l'inquiétante étrangeté, etc., mais aussi des trucs plus récents et d'autres styles, j'suis fan fini de Cormac McCarthy (pas vraiment pour La Route, plus pour Méridien de sang et De si jolis chevaux, etc.), de Paul Auster, de Volodine, d'Agota Kristof, etc. J'aime le post-apocalyptique quand c'est intelligent, que ça montre une genre de reconfiguration du social, ou les romans qui sont dans un contexte de guerre (pas pour nous faire brailler sur la guerre, mais pour jouer avec plein de principes sociaux et de symboles). J'sais pas si tu connais d'autres trucs dans le genre.
    Bref, j'aime quand même tout ce qui est du vrai roman, pas de l'esti d'autobiographie de matante qui parle de sa vie sexuelle comme le 3/4 de ce qui se publie au Québec et en France en ce moment.

  13. #33
    Vétéran
    Avatar de Gombro
    Inscription
    août 2011
    Localisation
    Doucherville
    Messages
    1 942

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Kidam Voir le message
    Les deux livres qui m'ont fait aimer la lecture (au Cegep je détestais lire comme ça a pas de sens) c'est L'art du roman de Kundera et Comme un roman de Daniel Pennac (plus léger que Kundera).

    En lisant ces deux livres, vous allez comprendre l'importance de la littérature et avoir des suggestions de lecture pour vos 10 prochaines années!
    L'art du roman (et les deux autres tomes de la trilogie), j'avoue que c'est de l'esti de bombe. C'est presque un cours accéléré sur le roman depuis 400 ans (Don Quichotte), mais ça explique surtout tout ce dont le roman est capable (ok, selon Kundera), ce que le roman peut dire d'une société ou de l'esprit d'une société, d'une époque donnée, etc., j'ai le goût de le relire juste d'y repenser.

    Les parallèles avec la musique dans le deuxième m'ont gossé un peu mais à part ça, ayoye.

  14. #34
    Équipe Poker Collectif Samurai
    Avatar de Kidam
    Inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Montréal
    Messages
    16 357

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Gombro Voir le message
    Et tu penses quoi de ses romans?

    Ben en fait j'adore l'esprit du roman d'Europe de l'est (Dostoïevski, Gogol, Kafka, Gombrowicz, Kundera, etc.), si tu vois c'que j'veux dire, l'individu en rupture avec la société, le « froid » social, l'inquiétante étrangeté, etc., mais aussi des trucs plus récents et d'autres styles, j'suis fan fini de Cormac McCarthy (pas vraiment pour La Route, plus pour Méridien de sang et De si jolis chevaux, etc.), de Paul Auster, de Volodine, d'Agota Kristof, etc. J'aime le post-apocalyptique quand c'est intelligent, que ça montre une genre de reconfiguration du social, ou les romans qui sont dans un contexte de guerre (pas pour nous faire brailler sur la guerre, mais pour jouer avec plein de principes sociaux et de symboles). J'sais pas si tu connais d'autres trucs dans le genre.
    Bref, j'aime quand même tout ce qui est du vrai roman, pas de l'esti d'autobiographie de matante qui parle de sa vie sexuelle comme le 3/4 de ce qui se publie au Québec et en France en ce moment.
    T'as l'air d'avoir pas mal lu les classiques européens dont j'allais te parler. Dans le genre "Kundera léger", y'a Benoit Duteurtre que j'aime bien. Son recueil de nouvelles "Service clientèle" est vraiment intéressant. Regard critique et cynique sur notre société avec une touche d'humour. Kundera l'avait d'ailleurs salué lors de sa sortie.

    Si je pense à autre chose, je te ferai les suggestions ici. J'imagine que tu dois aussi être intéressé par la sémiologie?

  15. #35
    Équipe Poker Collectif Samurai
    Avatar de Kidam
    Inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Montréal
    Messages
    16 357

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Gombro Voir le message
    Et tu penses quoi de ses romans?
    J'ai seulement lu Ferdydurke. J'ai adoré. J'ai lu ça parce que Kundera en parle souvent dans ses livres. C'est comme un de ses mentors. J'aime l'esprit et les thèmes de ce livre. Le cucul, l'authenticité, les masques, le "jeu" en société. L'image en début de roman du prof qui se laisse contrôler par la jeune chix est vraiment marquante. J'aime aussi la polyphonie du roman. Je ne sais pas si c'était voulu ou non, mais ça rajoute à la force du roman. Ça rappelle aussi le paradoxe du comédien de Denis Diderot que tu connais sûrement.

    Bref, pour jouer vrai au théâtre, tu dois jouer de manière exagérée, sans quoi tu auras l'air "fake". C'est un peu la même chose en société. On doit jouer pour avoir l'air réel, on doit porter notre masque pour avoir l'air authentique.

  16. #36
    Vétéran Avatar de Actizol
    Inscription
    août 2008
    Localisation
    Québec
    Messages
    1 721

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Gombro: Bizarre que tu apparaissent ici (dans ce forum), je suis en train de lire les envoûtés (depuis 2 semaines), haha belle coïncidence.

    Pour tous ceux qui veulent pousser le nihilisme au bout, je vous conseille de lire du Cioran. Vous pouvez débuter par Sur les cimes du désespoir, mais toute la bibliographie vaut la peine...ça change un homme pour toujours.

    Si vous aimez le surréalisme (synchronicité, imaginaire poussé à l'extrême), je vous conseille évidemment Les chants de Maldoror du Comte de Lautréamont, Anicet ou le panorama, roman d'Aragon, du Antonin Artaud ou la clé des champs de Breton.

    Il faut aussi, à mon avis, lire aussi William S. Burroughs si on veut comprendre l'Amérique d'aujourd'hui.

    Et si tu veux pousser ton esprit au bout tu peux lire : Critique de la raison pure de Kant, L'être et le néant de Sartre, l'être et le temps d'Heidegger, Minima Moralia, réflexions sur la vie mutilée de Theodor W. Adorno.

    Paul Valéry est aussi un homme génial à découvrir, commencez par Monsieur Teste....

    Je vais finir avec un québécois: Hubert Aquin, tout de lui est à lire, surtout qu'il s'est suicidé, tu comprends pas mal de choses de la société québécoise avec ses écrits.
    Dernière modification par Actizol ; 21/11/2011 à 18h09.
    Je méprise l'absence du risque, de la folie et de la passion. - Cioran -

  17. #37
    Équipe Poker Collectif Samurai
    Avatar de Kidam
    Inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Montréal
    Messages
    16 357

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Actizol Voir le message
    Gombro: Bizarre que tu apparaissent ici (dans ce forum), je suis en train de lire les envoûtés (depuis 2 semaines), haha belle coïncidence.

    PS: Pour tous ceux qui veulent pousser le nihilisme au bout, je vous conseille de lire du Cioran. Vous pouvez débuter par Sur les cimes du désespoir, mais toute la bibliographie vaut la peine...ça change un homme pour toujours.
    J'ai lu les aphorismes de De l'inconvénient d'être né. Une chance que je lisais ça un verre à la main parce que j'aurais ben finit au bout d'une corde

  18. #38
    Vétéran
    Avatar de Gombro
    Inscription
    août 2011
    Localisation
    Doucherville
    Messages
    1 942

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Kidam Voir le message
    T'as l'air d'avoir pas mal lu les classiques européens dont j'allais te parler. Dans le genre "Kundera léger", y'a Benoit Duteurtre que j'aime bien. Son recueil de nouvelles "Service clientèle" est vraiment intéressant. Regard critique et cynique sur notre société avec une touche d'humour. Kundera l'avait d'ailleurs salué lors de sa sortie.

    Si je pense à autre chose, je te ferai les suggestions ici. J'imagine que tu dois aussi être intéressé par la sémiologie?
    Ben j'aime la sémiologie au sens littéraire du terme, la sémiologie en communication tout court je connais que les bases (eu quelques cours là-dessus y'a deux ans).

    Sur Ferdydurke, ce que tu me dis me rappelle que Gombrowicz adorait Dostoïevski : le personnage de Ferdydurke devient ce qu'on pense de lui et dit de lui (un enfant), il se met à se imiter naturellement ce qu'on pense de lui, se met à jouer ce rôle au point de ne plus le sentir comme un rôle.
    Ce personnage est inspiré du père Karamazov dans les Frères Karamazov, qui est un genre de trou de cul, un clown grotesque et antipathique, la risée de tout le monde, et il devient de pire en pire à cause, justement, des reproches et du regard des autres, il adopte le comportement qu'on attend de lui. Ça me fait penser, genre à l'école primaire ou secondaire, on connaît tous un loser qui gossait tout le monde, et qui gossait tout le monde de plus en plus, parce qu'il se rendait compte qu'il gossait le monde, c'est un genre de cercle identitaire vicieux.

    Sinon je pense que tu vas tripper sur la Pornographie et Cosmos. La Pornographie c'est une genre de version un peu plus romanesque et construite que Ferdydurke (qui était quand même pas mal dans le didactisme). Cosmos, c'est absolument cinglé, c'est un genre d'enquête parodique sur un mystère insignifiant, mais tu te rends compte que ce sont les deux enquêteurs qui construisent progressivement eux-mêmes le sens de l'enquête et de leurs (fausses) découvertes, et c'est paradoxalement eux qui finissent par provoquer le meurtre à la fin de l'enquête (genre d'inversion lol). Ça met en scène la façon dont le sens se construit dans notre esprit au contact du réel, ça a vraiment modifié ma perception et ma compréhension de la réalité.

    Actizol

    Tu as lu Ferdydurke? À ta place je perdrais pas trop de temps avec les Envoûtés pour commencer, imo c'est de l'écrit de jeunesse un peu moins intéressant que le reste de son oeuvre ... (mais j'ai pas tout lu encore, je peux me tromper sur le reste)

  19. #39
    Vétéran
    Avatar de Gombro
    Inscription
    août 2011
    Localisation
    Doucherville
    Messages
    1 942

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Citation Envoyé par Kidam Voir le message
    J'ai lu les aphorismes de De l'inconvénient d'être né. Une chance que je lisais ça un verre à la main parce que j'aurais ben finit au bout d'une corde
    +1

    Quand on sait que des étudiants dans les années 50 se suicidaient à cause de la pensée de Sartre... Cioran, j'veux même pas penser ce que ça peut faire à quelqu'un d'un tou-ti peu vulnérable lol.

  20. #40
    Vétéran Avatar de Momenthum
    Inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Thailand BKK
    Messages
    1 883

    Par défaut Re : Livres, lecture et autres activités de pepère

    Publicité

    Fumer des cigars c est la nuts ...

    j suis novice encore mais je vais surement devenir un vrai amateur ...

    j ai deja une commande en cours sur Cigars, Humidors - BestCigarPrices.com ... c est compliquer pcq je suis en thailande ...

    je devrais acheter mon humidificateur a cigars cette semaine et recevoir environ 50 cig de plusieur game dans 2 semaine ...

    Tk c est mon ptit hobby depuis 1-2 mois ...

    The Truth About Rewket



    http://www.angelfire.com/bug/rewket/

Page 2 sur 32 PremièrePremière 123456789101112 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Topic activités/sorties/restos à Vegas lors du november 9
    By pjamez in forum Voyages et Casinos
    Réponses: 44
    Dernier message: 12/11/2010, 13h40
  2. Activités à Québec et environs
    By DilatedAnus in forum Pas de poker ICI
    Réponses: 27
    Dernier message: 15/07/2009, 14h52
  3. The last lecture
    By lil_Gaz in forum Pas de poker ICI
    Réponses: 6
    Dernier message: 25/07/2008, 15h00
  4. Activités Bar Le Match .que
    By aigle gris in forum Annonces de tournoi et cashgame / rencontre
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/01/2008, 10h21

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •